L’attention du comité se tourne vers les quartiers du quart d’heure

Le Comité de l’urbanisme de la Ville a reçu un rapport sur la situation des quartiers du quart d’heure à Ottawa, établissant une notation de base des propriétés à l’échelle de la ville.


Le nouveau Plan officiel a lancé le concept des quartiers du quart d’heure où les gens peuvent vivre durablement sans dépendre de la voiture en ayant accès aux nécessités du quotidien à moins de 15 minutes à pied de leur domicile. Le rapport est fondé sur une liste de neuf commodités qui doivent être présentes à quinze minutes de marche de toute propriété résidentielle dans les limites du secteur urbain, ainsi que dans les villages ruraux. La liste comprend des épiceries, des parcs, des commerces, des arrêts d’autobus, des stations du TLR, des services de santé, des installations récréatives, des écoles et des centres de garde d’enfants.


Le rapport comprend une carte simplifiée qui répartit la notation en trois catégories. Les secteurs à accès élevé sont ceux dotés de sept à neuf composantes de cette liste. Les secteurs à accès modéré sont dotés de quatre à six composantes et les secteurs à faible accès n’en comprennent qu’une à trois.


En établissant des notes de base, la Ville sera plus apte à évaluer de quelle manière ces quartiers évoluent à l’avenir et comment la Ville pourrait favoriser cette évolution. La cartographie permettra également d’identifier les endroits où de nouvelles habitations pourraient être desservies au moyen des commodités existantes et les endroits où il serait possible d’ajouter des services supplémentaires pour croître et prospérer.

Le comité a également approuvé une modification de zonage concernant l’aménagement et l’emplacement de terrasses commerciales extérieures et d’espaces temporaires de vente au détail sur des propriétés privées. Même si un écran sera exigé, la modification devrait supprimer la séparation minimale requise entre une terrasse commerciale et une zone résidentielle, offrant plus de souplesse aux éventuels exploitants de terrasses.


La Ville a instauré ces mesures sur une base temporaire en 2020, pour aider les entreprises à obtenir quelques revenus de plus pendant la pandémie de COVID-19. La modification approuvée aujourd’hui rendra les changements permanents, en partie pour encourager l’apparition d’un plus grand nombre d’entreprises de ce type dans des quartiers du quart d’heure partout à Ottawa.


Le comité a reçu le Rapport annuel sur l’aménagement de 2020, où figure une variété de renseignements démographiques. Le bilan en matière d’emploi d’Ottawa montrait des signes d’affaiblissement, bien que la COVID-19 y a probablement contribué de manière importante. Malgré la pandémie, des indicateurs positifs montrent aussi qu’Ottawa connait une augmentation de 1,6 % du nombre des ménages. Pour accueillir une population en croissance, Ottawa a également permis 9 239 nouvelles mises en chantier en 2020, ce qui représente une augmentation de 30,7 % par rapport à l’année précédente.


Ottawa a également continué d’atteindre ses objectifs de densification. Alors que l’objectif du Plan officiel est de 40 %, une croissance des logements de plus de 57 % a été atteinte grâce à la densification en 2020, atteignant une moyenne de 52 % sur quatre ans.

3 vues0 commentaire